Les RH expérimentent de nouveaux outils de recrutement et de formation

Les RH expérimentent de nouveaux outils de recrutement et de formation

atelier-innovation-rh-recrutementFaire comprendre les implications de la transformation numérique à l’ensemble des collaborateurs, voilà l’enjeu auquel font face les employés des ressources humaines à l’heure où leurs outils sont eux-mêmes sujets à changements.

Accueillir le changement peut prendre un certain temps. Dès lors, il apparaît judicieux de multiplier les initiatives pour se donner autant d’opportunités d’engager toute l’entreprise dans le processus de transformation. C’est notamment le cas de la fonction ressources humaines (RH) des entreprises qui doit de plus en plus de se réinventer et réinventer ses outils afin de transmettre les véritables implications de la transformation de l’entreprise à tous et de favoriser l’acquisition potentielle de nouvelles compétences.

Si les réseaux sociaux semblent être chose acquise – 53 % des responsables RH interrogés par Regionjobs en 2015 reconnaissent utiliser les réseaux sociaux comme un outil de recrutement, chiffre en augmentation depuis 2010 – les professionnels du domaine semblent vouloir fouiller plus loin. À l’image du HRackathon qui a eu lieu le 27 mars dernier à l’École 42.

 

Des innovations dans le recrutement

De belles initiatives ont émergé lors des deux journées d’hackathon. Attirer les talents et les nouvelles compétences nécessaires à l’entreprise d’aujourd’hui, comme le développement informatique, peut être un challenge. C’est ainsi qu’une équipe a imaginé une manière ludique d’amener les « geeks » dans le secteur bancaire en créant le Tinder du recrutement de développeurs. Il s’agit en effet d’une application qui présente aux développeurs différentes technologies qu’ils peuvent très rapidement sélectionner ou ne pas sélectionner en faisant glisser à droite ou à gauche les pages sur leur smartphone. Au vue des technologies identifiées par le développeur, ce dernier se voit alors proposer des missions en rapport avec son profil.

Amener les développeurs informatiques dans le secteur bancaire ou encore engager l’ensemble des collaborateurs dans le processus de recrutement par le biais de rencontres régulières avec de potentiels candidats, voilà de belles initiatives qui ont émergé lors de l’HRackathon

Toujours dans la notion de recrutement, le principe de cooptation, cher à Google entre autres, constitue une méthode de plus en plus répandue en entreprise aujourd’hui. Permettre aux collaborateurs de recommander une personne de leur réseau pour un poste permet avant toute chose un gain de temps certain pour les services RH. Ce qui a d’ailleurs inspiré plusieurs équipes pendant l’HRackathon. Le tronc commun aux projets proposés : mettre en lien candidats et employés de l’entreprise. Certains ont proposé une plateforme web permettant la discussion instantanée, d’autres des « meet up » réguliers sous la forme de cafés, déjeuners ou encore ateliers brainstorming.

Ce types d’initiatives pourraient bien être profitables à tous : les salariés peuvent aisément repérer des candidats intéressants et intéressés tandis que les candidats, quant à eux, peuvent étendre leur réseau mais aussi obtenir une vision claire et fidèle à la réalité des métiers, de la vision tout comme de la culture de l’entreprise.

La formation également touchée par le changement

Embarquer la totalité des collaborateurs, des opérationnels au top management, voici l’ampleur du challenge. Cela passe par la sensibilisation des salariés à ce changement qui peut faire peur pour lui donner du sens. Nombreux sont donc les grands groupes aujourd’hui à miser sur le partage d’expériences, sous la forme de conférences ou de « reverse mentoring » via des MOOC, comme chez AXA. En de brèves vidéos suivies de quiz, de jeunes collaborateurs s’appliquent à détailler un concept digital ou un nouvel usage possible du web afin de former certains de leurs collègues. Les entreprises sont aussi aujourd’hui adeptes des brainstormings à grande échelle, mêlant des collaborateurs de toutes divisions et de tous métiers, pour réfléchir à des sujets qui leur sont essentiels.

L’initiative PEPS! de la Société Générale, sorte d’hackathon interne à l’entreprise offre l’occasion aux collaborateurs de penser à l’amélioration de leurs conditions de travail en proposant des initiatives concrètes. La flexibilité au travail a été ainsi identifiée comme un vrai facteur de bien-être pour les employés.

Chez Danone, dans une forme co-création, chaque année est organisée une rencontre entre 150 jeunes âgés de moins de 30 ans, toutes nationalités et toutes formations confondues, et des membres du comité exécutif pour réfléchir pendant deux à trois jours à des enjeux stratégiques pour le groupe agroalimentaire français. « Il est clair que la culture d’entreprise constitue la pierre angulaire de la réussite de la conduite du changement. Les personnes en charge des RH ne sont pas forcément les catalyseurs mais plutôt les agents de la transformation qui accompagnent les collaborateurs dans ce processus » conclut Christine Gas, Corporate HR & Internal Communications Director chez Danone.

Source : http://www.atelier.net/trends/articles/rh-experimentent-de-outils-de-recrutement-de-formation_435331


Comments are closed.