Digital learning : la nouvelle force des entreprises ?

Digital learning : la nouvelle force des entreprises ?

Toutes les fonctions de l’entreprise vivent ou subissent un phénomène dit de « Digitalisation » : Gestion, Commerce, Marketing, Publicité…la Formation ne fait pas exception.

Mais de quoi parle-t-on ? Comment la Digitalisation se traduit-elle concrètement dans la Formation ? Doit-on parler de révolution ou d’une simple évolution ? Cette tendance représente-t-elle un danger ou une opportunité pour votre organisation ?

Digitalisation : de quoi parle-t-on ?

Commençons par un rapide point sémantique. La « Digitalisation », au sens large, est un mouvement profond de notre Société, se matérialisant par l’omniprésence des nouvelles technologies dans notre vie quotidienne : personnelle et professionnelle. Nous sommes en effet presque tous dotés [1], en France tout au moins, d’un smartphone, d’une tablette, d’un PC, qui, au quotidien, nous permettent de travailler bien sûr, mais également de nous distraire, nous cultiver, nous informer, rechercher un emploi, communiquer, réseauter, acheter, louer, payer nos impôts, etc. Le tout depuis notre lieu de travail mais aussi à domicile, dans les transports, à tout moment, finalement : quand bon nous semble.

E-learning, Digital-learning : même combat ?

En quoi cette tendance influence-t-elle la Formation ? Eh bien, pendant longtemps, mettre en place un dispositif e-learning consistait à proposer à des publics cibles, des contenus de formations en ligne via un système de diffusion. Oh bien sûr, le e-learning pouvait s’inviter dans les salles de formation présentielle par le biais d’interactivités par exemple.  On a aussi vu se développer des dispositifs « Blended Learning », mêlant différentes modalités de formation. Mais le principe-même des contenus e-learning ne variait guère : une série de modules ou de capsules de formation composées d’animations, d’interactivités, de vidéos, de serious games etc. souvent organisés en parcours, éventuellement ponctués de classes virtuelles et, dans le meilleur des cas, tutorés.

Contrairement à ce que d’aucuns peuvent laisser croire, « Digitaliser votre formation », ce n’est donc pas seulement « transposer une formation présentielle en contenus e-learning » et ce n’est pas non plus « créer des contenus e-learning responsive [2] » !

Non, « digitaliser votre formation », c’est revoir complètement votre stratégie de formation au regard de ce profond changement d’usages. C’est repenser globalement votre système en prenant en compte le fait que vos apprenants sont à la fois plus « volatiles » mais aussi plus curieux, plus connectés.  Ils ne sont pas « moins disponibles » pour se former, ils sont disponibles « autrement ».

Comment ça se traduit concrètement ?

Concrètement, cela donne des dispositifs, plus ouverts, plus interconnectés : des éco-systèmes pédagogiques accessibles non plus seulement depuis un poste de travail fixe, mais depuis n’importe où : en déplacement, depuis son domicile, sur un ordinateur, sur une tablette voire un smartphone. Ce sont également des liens vers des ressources très diverses, des opportunités données aux apprenants d’échanger entre eux. La formation n’est d’ailleurs plus seulement une affaire d’entreprise, l’individu se prend en charge : avez-vous remarqué que justement la Réforme de la Formation Professionnelle va dans le sens d’une plus grande individualisation de la formation allant de pair avec une responsabilisation du salarié quant à sa formation ?

Danger ou opportunité pour votre entreprise ?

La Digitalisation peut effrayer car elle implique en quelque sorte de reprogrammer la zone Formation du cerveau de l’entreprise.

Il faut ainsi revoir comment on conçoit la formation, comment on la produit, comment on la diffuse mais aussi comment on la finance, comment on la gère et comment on la mesure !

Mais attention, l’idée n’est pas de « casser le système existant ». Non, la formation doit se réinventer à la lumière de ces changements de paradigmes. Elle doit procéder à une mutation qui demandera encore du temps…la révolution, ce sera pour demain !

Le Digital learning doit donc effectivement être vue comme une nouvelle force des entreprises, non comme une contrainte : l’opportunité leur est donnée de s’aligner sur les usages de leurs collaborateurs, aidées en cela par un cadre légal plus adapté.

 

Source : http://www.comparatif-logiciel.com/digital-learning-la-nouvelle-force-des-entreprises,35,0.html?mailing=report_fr_1602#.WEad04WcFPY


Comments are closed.